Stéphane Mallarmé (1842–98)

Scène d'Hérodiade (1871)
L'Après-midi d'un faune (1876)
Un Coup de dés (1897)